• La maison citoyenne, c’est avant tout une genèse collaborative :

    Chacun est le bienvenu, à tous les stades, avec ses envies, ses compétences, ses questionnements :
    c’est de l’ensemble de tout ça qu’émerge le lieu citoyen à investir.
    C’est-à-dire avec eux… nous… et vous !
  • Alors, y mettre la main, à la pâte, qu’est-ce que ça veut dire ?
    Ce lieu est un patchwork issu de nos mains, mais aussi de nos idées. Ici on peut être un peu de ça, l’un puis l’autre, ou tout à la fois:

 

parti9Un Faiseur !
Des moments conviviaux durant lesquels on se retrouve pour bricoler.
Du gros-œuvre, des tas de choses très compliquées, mais aussi des petites choses, comme la tapisserie, là-bas, l’évier à enlever, ou la boite aux lettres à accrocher. Des coups de balai, de peinture, les bières à app… (enfin, ça, on vous expliquera)

Mais aussi : des articles à écrire, un site à faire vivre, des photos à prendre, des banderoles à peindre…

 

parti5

Un chercheur !
Parce qu’on y réfléchit beaucoup, à la maison citoyenne : l’avenir de la maison, qu’y faire et avec qui ? Comment (bien) en parler, comment faire en sorte que chacun se l’approprie et trouve sa place dans cette aventure ? …

trouveur

 

 

Un trouveur !
On ne s’imagine pas le nombre de choses à trouver pour construire une maison citoyenne ! Des fenêtres, des subventions, des chaussures, des idées, des solutions, des compétences.
Il peut même arriver qu’il faille trouver des trouveurs !

 

  • Mais… pourquoi donc ?                                                                                     .

Parce que c’est convivial, gratifiant. Parce que l’on peut prendre et apprendre à son tour.
Parce que ce lieu, c’est le vôtre, et c’est le sens qu’il a pour nous.

  • Bon alors, comment je fais ?

Je frappe à la porte, à la boite mail, à la boite aux lettres : tous les moyens sont bons.
On vous y attend !

 

Quelques images de ces derniers mois :