Chers téléspectateurs,

Bienvenue à notre émission « Comment cuisiner un succulent montage financier de projet associatif ? »

Pour cela, c’est très simple, il vous faut :

pictoOK

  • Une grosse grosse touche d’optimisme.
  • Une envie d’en découdre avec des formulaires administratifs et des documents comptables
  • Un cerveau à 360° pour pouvoir observer votre projet sous toutes les coutures,
  • Des camarades de projet, prêts à vous épauler, voire même faire le boulot,
  • Du temps (quelques heures par semaine),
  • Et enfin une bonne grosse tranche de patience, bien fraîche car elle sent vite le rance au bout de quelques semaines

Voilà, vous commencez par étaler votre projet, tel qu’il est. Vous l’étirez bien sur les extrémités pour le faire entrer dans tous les moules que vous pouvez trouver.

Quand le projet déborde du moule, découper ce qui dépasse. Cela fait mauvais genre.

Vous garnissez avec beaucoup d’enthousiasme et d’auto-suggestion.

Et enfin vous enfournez après l’avoir saupoudré gracieusement avec des formulaires en ligne, des formulaires Cerfa qui ne laissent pas dépasser au-delà des cadres, des budgets, et tout ingrédient que vous trouvez adéquat.

Vous attendez autant de temps qu’il le faut pour sentir une odeur agréable.
Si rien ne vient, c’est normal. « La pâte n’a pas prise, il faut tout reprendre à partir du début. »

 

Un peu de sérieux…

Plus sérieusement, la maison citoyenne est un projet aux multiples facettes. Le montage financier se déguste, pardon, se décompose en deux grandes parties : l’aspect investissement (les travaux de restauration et de transformation de la maison) et l’aspect fonctionnement (les animations, les ateliers collaboratifs, la coordination,…)

A l’heure actuelle, sur la partie fonctionnement, nos recherches ont permis de lever 8.000 euros. Notre objectif est d’en collecter 8.000 autres pour financer l’embauche d’un collaborateur qui aiderait les bénévoles pour coordonner l’ensemble des actions entreprises par les différents groupes.

Pour la partie investissement, la plus cruciale, nous avons défini un budget minimum viable pour le projet à hauteur de 100.000 euros. Un budget « correct » serait autour des 150, un budget « idéal » à 200.
Nous sommes dans l’attente d’un retour du Fond Ville de Demain qui nous permettrait de financer 35% de l’investissement, et de faire un effet de levier pour trouver d’autres financeurs.
Réponse prévue en novembre…

Et si ça ne passe pas avec cette hypothèse, il va falloir plusieurs séances d’intelligence collective pour réussir à faire plier le destin de cette maison…

PS : Si vous êtes un « as de la finance », si vous avez envie de le devenir, ou plus simplement si vous êtes quelqu’un qui a de la suite dans les idées, vous saurez trouver matière à faire dans ce projet.